Le suspens sur  la composition de la nouvelle équipe de la CEI, l’équipe  qui devra remplacer l’ancienne conduite par Eugène CUBAKA HAMULI a été enfin levé hier au cours de l’AG dont certains qualifient déjà de l’«AG adieu » de l’actuel comité exécutif. 

C’est au cours de l’AG organisée hier à 12h00 dans notre habituelle salle que le Président de la communauté, Excellence Daniel SAFARI a, sur le 1er point parmi les deux qu’inscrivait l’AG à l’ordre du jour, présenté les candidatures reçues pour diriger l’organe ayant en sa charge l’organisation des élections dans la communauté chère à Bora NYAMOFI. « Au moins cette fois-ci, les courageux ont répondu présent au vibrant appel de la grande communauté et chacun s’est senti interpellé d’apport son expertise pour aider notre communauté et l’envoyer aux élections dans les plus brefs délais. Nous avons reçu deux candidatures pour les commandes de la CEI. La 1ère était celle de Bonne Année MUTAMBALA (délégué Bac III Info, Ingénierie réseaux) et la seconde est celle de Charles Yuyu NYANDINDA (Bac III Info, Génie logiciel) » a déclaré le Président. Il a par la suite laissé la place à l’AG, organe, à qui la dernière décision revient, de trancher.

Consciente de souci qui anime les deux compatriotes et des sacrifices consentis pour la CECULT, l’AG décida donc de maintenir les deux personnes. L’une deviendra le boss de la CEI et l’autre occupera la place de Raymond AMANI, entendu ici le secrétariat. Puisque la CEI est en principe composée de 3 personnes, les 2 amis doivent trouver un consensus et nommer cette 3ème personne qui manque et qui devra jouer le rôle de conseiller afin de constituer une CEI complète, demanda l’AG au duo MUTAMBALA-NYANDINDA.

Puisque la CECULT n’est forte que quand chacun amène son apport et puisque certains sont déjà presqu’à la fin de leur cursus et par crainte de se voir rien fait pour notre famille alors qu’on avait les compétences qu’il fallait, alors que son nom était cité dans les rumeurs qui circulaient dans le couloir de l’ULT, de personnes qui prétendaient succéder à Eugène CUBAKA H., malgré ses multiples occupations, Idriss Bertin MASHIRANE de Bac III Info Ingénierie réseaux s’est proposé comme cette tant attendue 3ème personne. Quel courage, alors que nul autre n’autre cette responsabilité, pire encore nos sœurs qui semblent de plus en plus complexées.

Alors que nous nous attendions à une fille qui vienne compléter la liste, ce n’est pas donc cette fois-ci qu’elles le feront.

Puisqu’à défaut de ce qu’on aime, on se contente de ce qu’on a disent les français, puisque les filles semblent être désintéressées pour participer dans la CEI et puisqu’on ne peut pas inventer la roue tant qu’elle existe, l’AG accepta donc Bertin comme la 3ème personne. Ce qui permet non seulement de lever le suspens sur la composition de la nouvelle équipe de la CEI mais également de compléter la liste ; ainsi la CEI sera donc composée par le trio MUTAMBALA-NYANDINDA- MASHIRANE. 

                                                                                    ©cecult2017

Urne