Deidei

Alors qu'il avait annoncé l'amandement des tetes régissant la CECULT, KIJANA veut concrétiser son rêve. Mais attention, pour y arriver il lui faudra avec son Exécutif l'appui du Sénat. C'est dans cette optique qu'il a avec son Vice, Excellence Patrick WITANENE convoqué le Sénat pour non seulement lui présenter les nouveaux textes mais aussi lui expliquer les raisons qui ont conduits à l'amandement des statuts.

« Nous vous avons invité pour discuter sur l'avenir de la communauté », a lâché KIJANA, devant son Vice, le Président et la Secrétaire du Sénat avant de continuer « Après notre élection, nous avons promis d'amander les statuts vu le vide juridique qu'ils ont. L'autre point qui nous a motivé à penser aux nouveaux textes c'est que l'administration exige à toutes les associations présentes à l'ULT de présenter leurs Statuts et leur ROI au Directeur Académique ».

Après ce petit mot, les nouveaux textes ont été lancés sur un ordinateur et les deux parties les ont visualisés, analysés ensemble. 

A son tour, le Président du Sénat, Excellence Zaboulon Askofu HARAMBA s'est reservé et a juste demandé d'envoyer les textes dans le groupe du Sénat pour que les autres donnent aussi leur contribution. « Ce projet de modification de nos statuts, nous l'avions aussi. Félicitations pour cette initiative Présidents. A mon avis, je pense qu'avant de présenter les textes à l'Asseblée Générale pour leur adoption, il serait mieux de les envoyer dans le groupe du Sénat pour voir si les autres sénateurs n'auront pas quelque chose à compléter ou modifier », a lancé le Président de l'organe des sages de la communauté chère à Riziki Saleh.