Alors que le mandat de l'actuel comité est presqu'arrivé à sa fin, et comme la coutume de la CECULT l'exige, un comité sera remplacé par un autre et ce dernier devra être élu par l'assemblée générale, l'organe détenteur de la dernière décision par le biais des élections libres et transparentes. 

Comme le dit le statut régissant la CECULT, l'ancien comité ne quittera ses fonctions sans avoir mis en place une CEI qui dirigera les élections. Après le communiqué du Président de la CECULT demandant à ceux qui voudraient présider la CEI d'envoyer leur candidature au chef suprême de la grande communauté, beaucoup de tâtonnements et rumeurs sur la personne qui doit remplacer Eugène CUBAKA HAMULI, le boss de l'électorat passé, font rage. 

Dans les couloirs, certains noms circulent déjà. C'est le cas de celui du sénateur Robert LWITELA, ancien président de la CECULT comme celui de celui dont ses proches ont surnommé "Directeur", Ir Bertin Mashirane. 

Pour essayer de finir avec les rumeurs, nous avons pu contacter les uns, les autres pour avoir une petite idée de qui sera le prochain boss de l'électorat de la CECULT.

Ir Bertin : "Ce sont des rumeurs" nous a-t-il dit. Par la suite il continue en ajoutant: "J'aurais aimé travaillé pour la communauté, notre famille mais il y a certains aléas qui ne permettront pas de rendre ce précieux service à notre chère communauté".

Ayant cherché le sénateur Robert au téléphone mais sans succès, nous ne nous sommes pas arrêtés là. Nous avons pu contacter un membre de l'exécutif, qui a d'ailleurs voulu nous parler sous anonymat et nous a confié que les candidatures sont là et la plus récente est celle de l'Ir Charles YUYU de bac III info génie Logiciel.

Voulant contacter aussi la personne citée, son téléphone est resté injoignable comme celui du sénateur Robert.  

Le doute persistera encore, bien que ça ne sera pas pour longtemps car nous espérons que dans l'assemblée générale de demain, tous les noms seront dévoilés par le Président et son vice et l'assemblée générale aura à décider de qui devra conduire les élections de la CECULT cette année. Wait and see, disent les anglais dans pareil moment !

Nous tenons à rappeler que pour espérer devenir le Président de la CEI/CECULT, il faut envoyer une lettre de motivation au Président de la CECULT ayant pour objet dépôt de candidature avec un CV, une photocopie de la carte d'identité(justifiant que t'es l'un de nôtres) et une photocopie de la carte d'étudiant valide(justifiant que t'es toujours membres de la CECULT) avant 17h30 d'aujourd'hui et à cela il faut ajouter qu'il faut non seulement avoir passé au moins une année académique à l'université du lac Tanganyika et la réussir mais aussi être régulier dans les activités de la communauté et être en ordre avec la caisse.

DSC03137