Annoncée depuis plus d’un mois, la sortie de Rumonge a enfin eu le jour hier. Tout a commencé par la rencontre à l’ULT dans les heures matinales du samedi comme convenu. Quelques minutes après, la Secrétaire Générale de l’Université est venue s’assurer que toutes les conditions étaient réunies pour ce voyage de plus ou moins 72Km. Après un petit contrôle de routine, Mme Monique KAYIBANDA a signé une feuille de route, pouvant nous mettre à l’abri de tracasseries routières. 

Avant de nous laisser partir, celle dont les étudiants ont surnommé « Maman ULT », nous a demandé d’être prudents. « Vous partez à Rumonge, sachez que vous n’êtes pas seuls. L’université vous accompagne et en cas de problème, n’hésitez pas de me contacter », a ainsi lancé Mme la SG avant de conclure par nous souhaiter un bon voyage et toutes les bonnes choses en ces termes : « bon voyage et amusez-vous bien tout en gardant à l’esprit que vous portez non seulement l’image de la RD Congo mais aussi de l’Université. Ne nous faites pas honte »

Après cette étape, le bus a pris la destination de Rumonge où 29 personnes moins le chauffeur et son convoyeur, étaient à bord, dont une étudiante de l’Initelematique(Hélène),  deux élèves de Complexe Scolaire de l’Ambassade, une élève de l’école secondaire « La vision », Hakim, le petit frère du vice-président et deux étudiants de Hope Africa University. Comme prévues dans le programme, les activités ont été toutes maintenues malgré l’énorme retard que nous avons accumulé.

Arrivé à la pierre Livingstone à 9h45, le bus est reparti 15 minutes après.

IMG-20170917-WA0020

A 12h09, l’odeur de Mikekes (shombo) se fait sentir. Nous voilà à Rumonge ! 

 

La liesse pouvait se faire voir sur les visages de plus d’un malgré de longues heures de voyage. Le bus nous amena sans plus tarder au Stade dit « de vétérans » sis derrière la BCB, au centre-ville où les personnels du consulat, le Président du Collectif des mutualités de Congolais à Rumonge, les élèves, jeunes congolais et certains agents de l’ordre et le Président de l’association de football de Rumonge nous attendaient. Malheureusement, nous n’avons pas pu recevoir cet accueil plein d’enthousiasme de la part de toutes ces personnes car ces derniers ont trop attendu notre arrivée  avant de se lasser et 30 minutes avant notre arrivée, ils étaient partis. Mais, le Président du CMCR, Papa KAWAYA et un autre brave jeune Christophe LUBANGA, ont quant à eux fait l’exception et nous ont accueilli dans la province voisine. « Camarades étudiants, chers compatriotes ! Nous vous accueillons à Rumonge en vous disant bienvenus. C’est pour nous plaisir de vous voir chez nous. Nous sommes là pour que vous vous sentiez à l’aise. Le Président de l’association de football, les agents de l’ordre, certaines autorités et d’autres compatriotes vous ont trop attendu avant de voir leur patience arrivée à terme. Tous, chacun à son niveau, vous ont laissé un message : sentez-vous à l’aise », a conclu le boss des mutualités des congolais à Rumonge avant d’aller prendre place sur les gradins du stade et attendre voir le match.

Peu après, les étudiants ont formé deux équipes où d’un côté il y avait le ministre des affaires sociales, Exc. OMEONGA OLEKO Joseph, celui de Communication extérieure et marketing, Exc. Joel KANKASH, le Vice-ministre des affaires académiques, Exc. Marcel KAYUMBA MUTEBA, MKUBWA Etienne, RUGAMIKA Benjamin, Hakim, le doyen Espoir IRENGE(c) et le Secrétaire Général, Exc. Déogratias MUNGANGA KALEMBU et de l’autre le Vice-président, le tout puissant Patrick WITANENE, le ministre honoraire des affaires culturelles, Mr Ducos ZAGABE(c), le Vice-ministre des affaires sociales, Exc. Erick JACKSON, Joseph MAYALA Magnus, Willy, Greis MURHULA et le vice-ministre des sports et loisirs, Exc. Primo LENGA.

3 minutes après le début, le boss des affaires sociales donne l’avantage aux siens en inscrivant le premier but de la partie. 5 minutes après le but de Joseph, Espoir IRENGE alourdit la marque en marquant le deuxième but.

Les joueurs rentrent au vestiaire par ce score en l’avantage de blues.

Au retour de vestiaire, il eut fallu attendre seulement 2 minutes pour voir le Vice-président marquer cette rémoise de Greis MURHULA et le score devient alors 2-1 en faveur de blues. 55ème minute, Primo LENGA se voit expulser du terrain pour son geste antisportif sur Hakim. 2 minutes après, les blues marquent ce qui pourrait alors devenir le « break ». Mais le match est loin d’être fini malgré ce score de 3-1 car à la 59ème minute, Willy réduira le score (3-2) et permet à son équipe de se rapprocher de l’égalisation. 

A la 64ème minute, Greis MURHULA marque le but égalisateur (3-3) et relance le match.

Au terme du temps réglementaire (70minutes), l’arbitre (Président de la CECULT) a ajouté deux minutes de temps additionnel. Malgré l’ajout de ce temps, rien ne changera car le match se terminera donc par ce score de parité 3-3. 

IMG-20170917-WA0080

Après le match, Christophe nous a amené dans un restaurant de la place pour prendre un peu de « burobe » et de « mikeke ». Les étudiants ont mangé à leur faim. 

Puis nous avons dit « bye Rumonge » par un tour de circulation dans la ville. Tout le monde se hâtait à la paradisiaque plage, l’unique de son genre : Saga Recha pour se détendre. Tellement qu’on se pressait d’y arriver, les 18 Km le séparant du centre-ville nous ont paru mille.

A 16h00, le bus s’accroche et nous demande de descendre. Eh ben nous sommes à Saga Recha. Quelle plage ! Quel paysage !

Puisque les joueurs étaient encore non seulement avec les vareuses mais aussi la sueur, il était temps de se laver. Et les compatriotes à Christin MPINDARUME se jetèrent dans l’eau. La folie totale !

Les bonnes choses ne durent pas oui. Il est 17h20, pas possible. Le Président rappelle tout le monde à monter pour le retour. Les étudiants sont furieux. « La convention est une loi des convenants. Nous devons donc le respecter », lance Nganga KIJANA.

Etant coincé, les étudiants ne pouvaient plus rien qu’entrer dans le bus. Le Président est à la porte et on n’entre pas sans avoir remis la vareuse.

A 17h45, le convoi fait demi-tour pendant que la plupart réclament le temps additionnel. « Mwana adamu hatosheke », réplique l’ancien boss des affaires culturelles, Exc. Ducos ZAGABE. 

Le convoi quitte alors Rumonge à 17h50 en promettant à l’exécutif d’y retourner prochainement.

Après plus ou moins 2h de voyage, le bus arrive en ville(palais des arts) à 20h05 et tout le monde est sain et sauf bien que le bus a connu un choc.

« Nous voici à Buja. Merci Seigneur » a lancé Nganga KIJANA avant de continuer : « Merci à vous tous chers amis. Cette journée est exceptionnelle grâce à vous. Merci particulier à Willy, Judith, Sakina, Sephora, Roxy et Hélène qui ont voulu rehausser cette journée de leur présence. Nous n’oublions pas de dire merci à toutes les autorités de la province de Rumonge et toute la communauté congolaise de Rumonge qui nous ont chaleureusement accueilli. Merci aussi aux autorités de notre Université pour l’accompagnement (feuille de route) et les équipements sportifs (maillots) ». Rempli de joie, Chritin CENTWALI (ministre des affaires culturelles) coupe le Président la parole et crie : « Kijana, démissionner sasa. Sortie ulikuwa  butamu danger », avant de laisser le Président KIJANA continuer : « Tu démissionner siye bote » lui a répondu KIJANA d’un sourire légendaire avant de conclure en disant : « Et je remercie tous les membres de l’exécutif et le ministre honoraire Ducos (adumu milele) pour les efforts déployés pour que cette journée réussisse. Nous espérons vous revoir dans d’autres manifestations que nous organiserons. Vivent la CECULT et son unité ».

C’est dans cette ambiance folle que nous sommes séparés !

©cecult

IMG-20170917-WA0119